Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  ..Le blog des Couramiauds..

..Le blog des Couramiauds..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par Couramiauds
Publié dans : #le Québec

07_21_09_cape_breton_highlands_park_event_01.jpg

Commenter cet article

Paul@mauditQuébécois 19/01/2013 00:12


C'est ce que l'on appelle un tour complet !


 


Lorsque je regarde une carte, je ne puis m'empêcher de penser aux gens qui habitent ces points sur le papier. Ces cartes qui nous font rêver de découvertes,
sont les images floues d'un rêve à conquérir par l'audace de la rencontre sur le terrain avec les gens.


 


L'audace que pratiquent à merveille les Couramiauds. Et d'évidence, ça paye ! Parlant à tout un chacun, ils se retrouvent plus souvent qu'autrement, à la
bonne place pour approfondir la vie qui ne demande qu'à être partagée.


 


Sur cette carte, je vois que le coin de Glace Bay a été court circuité. Comme on le fait parfois à cause, soit de l'essence à trouver. De la faim qui
tenaille et on nous aura indiqué une table de pîque-nîque par ici ou par là. D'une rencontre avec une personne qui nous dit : ne manquez surtout pas de faire un p'tit détour à tel endroit ! ...
Et parfois, d'une panne ou d'un contre temps qui nous conduira à de nouvelles aventures. Aussi passionnantes qu'inatendues.


 


Glace Bay, cette petite ville minière où les mineurs de charbon perdaient la vie en nombre, à cause des coups de grisou. Les compagnies minières lésinaient
sur les moyens de sécurité et le résultat, c'est que de terribles accidents auront fait autant de veuves que les femmes de pêcheurs.


 


Mais il fallait bien gagner sa vie. En la perdant, trop souvent.


 


Vous vous souvenez de La Mouquette dans Germinal ?


 


Elle ne savait pas lire les cartes routières et touristiques la mégère. Mais comme La Sagouine, elle savait bien de quoi était fait un
homme...


 


Mais ça, c'est une autre histoire. Qui n'existe ni dans les livres. Et pas davantage sur les cartes...

Ma musique

Ils méritent votre visite

Hébergé par Overblog