Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  ..Le blog des Couramiauds..

..Le blog des Couramiauds..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par couramiauds
Publié dans : #Maroc 2013

A méditer sur les conditions de la vie des femmes berbères  au Maroc

 

Commenter cet article

pépère roger comme y dit 30/01/2014 02:53


T'as bien raison Paul et il nous faut tout mettre en oeuvre pour que de telles dérives sur le dos des femmes ne viennent pas s'imposer dans notre société, au nom des libertés de religion, des
libertés individuelles tout court, appuyé par une constitution et une charte des droits et liberté interprétées par des juristes légalistes qui ne tiennent pas compte de l'évolution de la
société.


Dans ces sociétés, l'homme se protège de lui même en cachant la femme, l'église en a fait autant dans d'autres temps, heureusement elle a changé mais il y a encore place à amélioration.

Paul@mauditquébécois 30/01/2014 00:55


Je n'ai pas vu le film, mais j'en prends bonne note.


 


Partout sur la planète, les femmes occupent la place privilégiée d'être au coeur de la vie. Pourtant, leur traitement ne témoigne pas de leur engagement. Le système patriarcal sévit toujours et
gangrène leur condition de vie à tous les niveaux. Autant au sein de la famille que dans le monde du travail, leur exploitation est encore la règle.


 


Au Québec, un important mouvement de libération des femmes aura éclairé les relations hommes-femmes et l'égalité, qui est un principe devenu inaliénable, fait l'objet d'incessantes luttes afin de
se voir maintenu.


 


On aura même assisté impuissants, à des crimes dits d'honneur (221 depuis dix ans) qui appartiennent à une époque où la famille devait laver son honneur en cas d'adultère, de viol, ou de
conduites jugées dégradantes par les tribunaux islamiques. L'application de la Charia, code d'honneur médiéval, instrumentalise les femmes comme caution morale de la vie sociale.


 


Les femmes ont le dos large et supportent les dérives religieuses et les travers pervers des hommes qui les exploitent de toutes les manières possibles. Aussi, lorsque nous sommes témoins, ne
serait-ce que d'une blague à caractère sexiste, nous avons le devoir d'éduquer et d'ainsi faire évoluer les mentalités responsables de telles dérives éthiques à l'encontre des femmes. 


 


 

Ma musique

Ils méritent votre visite

Hébergé par Overblog