Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  ..Le blog des Couramiauds..

..Le blog des Couramiauds..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par
Publié dans : #le Québec

le ''zoo '' de saint Félicien , sur les bords du lac St Jean n'a de commun avec les autres zoo, que : on y voit des animaux, mais ici, ils vivent en semi-liberté dans un espace d'environ 385 hectares et que se sont les '' homos sapiens ''qui sont en cage ''

Alors embarqués dans le petit train pour une promenade d'environ 1h30 sur 7,5 kms

A-la-Faune 0814 6a00e54f9164528834014e8ab49b05970d-500wi 

   les ours..A-la-Faune 0570   A-la-Faune 1144   A-la-Faune 0628   A-la-Faune 1138   A-la-Faune 1089   A-la-Faune 0790   A-la-Faune 0559  

Commenter cet article

Paul@mauditquébécois 13/10/2012 14:39


Hier encore, on arrachait les crocs et les griffes aux ours qui se voyaient soumis à la vie de cirque. C'était souvent en ex-URSS ou ailleurs, là où la bête n'est pas celle que l'on
pense.


 


Nature merveilleuse et généreuse; les animaux que nous sommes devenus ne font pas toujours honneur à la vie. Nous la pillons, nous la souillons, nous voulons son extinction et prenons
tous les moyens pour y parvenir. Certains plus que d'autres, nous avons tous une responsabilité à l'endroit de notre maison commune.


 


Les usines tournent à plein régime parce que nous changeons de frigo au gré des modes et non de la durée de vie utile de son compresseur. Et le gaz qui s'en échappe, nous échappe
vraiment. Les voitures et notre indomptable désir d'en changer aux trois ans, sous le prétexte de l'innovation technologique. La liste est longue de notre surconsommation effrénée.


 


Pendant ce temps, les pêcheurs rencontrés sur le quai de Percé nous disaient de bien profiter des dernières morues que l'océan nous procure depuis des siècles. Puisqu'elles sont si peties
dorénavant, qu'un moratoire sur leur pêche a été décrété par les scientifiques. Et les propriétaires des grands chalutiers de maugréer et de pester, afin qu'on les laisse couper toute la fôret,
plutôt que d'en récolter seulement les fruits. Tous les fonds marins ont été détruits en Atlantique nord. Les frayères ont presque disparu. Bientôt il n'y aura plus que les sardines du Portugal à
nous mettre sous la dent. Et ce sera bien fait.


 


Une publicité récente nous demandait de réduire notre empreinte écologique d'une tonne par années. Avec ma moto, j'ai roulé 13,000km cette saison. Cela représente des émissions de deux
tonnes de carbone dans l'atmosphère. En avion et en auto, j'ai contribué à hauteur de deux autres tonnes. Et je me considère comme un exemple d'économie écologique...


Après nous le déluge. Mais comment faire autrement ?


 


Sur les routes à la sortie de Los Angeles, un parc de stationnement d'une longueur de 100km nous aura demandé près de trois heures de roulement à pas de tortue. Pourquoi ne pas avoir
consacré ces heures à la visite d'un Zoo ?


 


Peut-être l'une de nos dernières visites du genre ?

Ma musique

Ils méritent votre visite

Hébergé par Overblog