Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  ..Le blog des Couramiauds..

..Le blog des Couramiauds..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par les Couramiauds
Publié dans : #Maroc 2010

maroc.jpg 

Voir les commentaires

Publié le par les Couramiauds
Publié dans : #Maroc 2010

Maroc 2010 175Maroc-2010-116.jpg

 

Maroc-2010-172.jpg

Voir les commentaires

Publié le par les Couramiauds
Publié dans : #Maroc 2010

Samedi  27 novembre 2010

il a bien plu tout au long de la nuit, mais ce matin, le ciel parait plus 'clément '; nous décidons d'aller visiter la cité.. nous délaissons les nus-pieds pour des chaussures de marche pensant qu'elles nous seront plus utile dans les rues de la ville ... le camping étant sur une hauteur, nous constatons que les fortes pluies de la nuit ont nettoyé les rues en pente ...mais arrivés en bas, le carrefour ressemble à un chantier de terrassement: la boue a raviné de partout.... l'eau de pluie ici est vraiment un problème; il y a des réseaux d'assainissement, mais comme rien n'est entretenu, alors bonjour les dégâts !.... nous surplombons le port d'où nous apercevons les gros bateaux stationner au large, attendant leur tour pour rentrer dans le port; une flottille de bateaux de pêche est ammarée le longMaroc-2010-142.jpg des quais, faisant un peu penser à El Ouatia, mais en plus petit, malgré que Safi soit un gros port 'sardinier '. Nous arrivons en ville, la aussi la pluie a laissé des traces : les rues en pente convergent toutes vers le port; alors le nettoyage par gravité a été effectué !... l'eau a entraîné tous les détritus qui se retrouvent en bas  .... Qu'elle bonne idée d'avoir mis nos chaussures de ' rando '!..... Nous empruntons la rue centrale où les commerçants ambulants essaient de fourguer leur 'camelote ' sur des étals de fortune.. Si la pluie a ravivée les couleurs, elle a surtout ravivé les " Odeurs " : accrochez vous ! ... En France, la pub dit : " une petite claque aux petites mauvaises Odeurs " ici c'est : " une grande calotte dans le Tarbouif ''. Nous faisons demi tour pour pénétrer dans la vieille médina .. ,ici il reste beaucoup de traces des portugais, 3387364448_b3ef2c2219.jpg

même un vestige de la cathédrale : un bout de porte et des morceaux des murs .... on se ballade  dans un embroglio de ruelles si étroites que le soleil ne doit jamais y rentrer ... Les gens nous regardent avec un peu d'étonnement, le "bijour, ça va '' est de rigueur. L'ambiance de ces quartiers est dure à décrire, car avec nos yeux d'enfants gâtés par la vie, comment dire : s' ils sont malheureux, pauvres, miséreux... ils ont toujours vécu là suivant le même rituel... leur rythme de vie n'est pas le même que nous :" ils ne vivent pas pour manger, ils mangent pour vivre . Alors chaque jour est un jour, où avant tout, il faudra trouver ce qu'il faut pour faire vivre sa famille;  tout devient  " combines, débrouilles ", mais pour la plupart avec beaucoup de dignité... Les sourires, les petits gestes amicaux, surtout des anciens vous donnent l'envie dans savoir un peu plus. Mais leur pudeur fait que chacun continue son chemin, faisant presque semblant d'ignorer l'autre ...... Eux sont toujours près à partager le si peu qu'ils ont .... mais nous ?.......

    images--1-.jpg Nous arrivons dans la grand' rue de la médina où s'entassent pèle-mêle toutes sortes de boutiques. Le gros problème de la journée est comment colmater les fuites et faire sécher les objets qui ont pris l'eau..

images.jpg

Les odeurs sont omniprésentes : mélanges d'épices, de parfums, de poissons frîts,  d'égouts   ect... 30 ans d'assainissement ne m' ont pas blaser de ce patchwork,  par moment il faut s'accrocher !...

Nous sortons de la médina,  comme il est treize heures , il nous faut quand même bien casser une petite croute; au détour d'une petite rue,  le ""resto de Safi '', petite cantine qui nous parait convenable ... allez, pourquoi pas !... le serveur (qui doit être aussi le patron )  nous installe et nous demande  " poulet où poisson ? " Nous optons pour le poisson .. et pour 90dh 60 , nous nous offrons un déjeuner des plus sympa, en mangeant un coup avec la fourchette, un coup avec les doigts  .... repus , nous partons à l'assaut de la colline des potiers... nous essayons  d'échapper aux " faux guides ", mais un jeune s'accroche à nos basques .. plus moyens de s'en dépêtrer et malgré nos abnégations  il nous fera passer où il veut : chez son cousin, puis le frère de son père, puis puis  ..... Ca c'est vraiment ' casse bonbons ' !.... Mais comment faire , eux c'est leur gagne pain !.....

images--2-.jpg Safi191111.jpg

nous nous initierons donc à la poterie .

normal_poterie2.jpg thumb Mouskmel(018)Nénette achètera même un joli plat ..non sans avoir négocié ferme le prix , quoique je ne l'ai pas trouvée dans son meilleur jour !... enfin 50 % du prix de départ , on n'a fait pire !....

c'est un peu saoulés de toutes ces discutions et gérémiades, que nous reprenons le chemin du camping ... surtout que maintenant il va falloir monter .... Maroc-2010-145.jpg L'entré du camping... 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>

Ma musique

Ils méritent votre visite

Hébergé par Overblog